Le scoop de la semaine passée

Soutien des jeunes démocrates du centre et libéraux radicaux pour l'élection au Conseil des Etats

La semaine passée, un communiqué de presse nous apprenait qu'au nom de la "droite élargie", les jeunes UDC et JLR soutenaient les candidatures de Hugues Hiltpold et Céline Amaudruz...

Au-delà de la surprise, voire de la répulsion provoquées par cette étonnante annonce, comment la comprendre?

Hugues Hiltpold, candidat de valeur, certes peu enclin aux effets de manches et préférant le travail de fond, a montré au CN sa volonté de défendre Genève et de mettre en valeur  notre canton. Réservé, il privilégie la maîtrise des dossiers et la volonté de chercher et de trouver des compromis. Calme et réfléchi, il fera à n'en pas douter un sénateur respecté et soucieux d'ouverture à l'autre et à la résolution des problèmes de notre société.

Quant à Céline Amaudruz, donnez moi juste quelques actions qu'elle aurait menées ces derniers quatre ans en faveur de Genève, de sa population et de son rôle international. Parfaite caisse de résonance de son parti, en particulier de sa droite la plus dure et alémanique, elle a juste gesticulé quelque peu ces derniers mois, campagne électorale oblige...De plus, son épisode éthylique d'il y a deux ans au cours duquel elle a négligé les conseils d'un chauffeur de taxi avisé, elle a préféré reprendre la route  avec les conséquences que l'on connaît. Au lieu de faire amende honorable, elle a jugé plus opportun de tenter un appel désespéré à un Conseiller fédéral de son parti qui, lui, a bien réagi. Cette attitude, et ses excuses tardives, est la preuve d'une immaturité certaine. A l'époque, une mésaventure identique était arrivée à un conseiller d'Etat valaisan qui, immédiatement, avait annoncé lui-même les faits et avait présenté des excuses publiques avec la même immédiateté. Personne ne lui en a voulu.

Les JLR, comme leurs aînés d'ailleurs, prônent régulièrement la responsabilité individuelle et les fait d'assumer pleinement ses actes. Etonnant que dans ce cas, ils puissent errer à ce point. Cette alliance, ce n'est même pas le mariage de la carpe et du lapin, c'est une mésalliance , un accord contre nature dont on pourrait sourire si les choses n'étaient pas aussi sérieuses.

Lien permanent Catégories : Elections fédérales 5 commentaires

Commentaires

  • Ce billet ne vous honore pas. Comme un mouton vous reprenez en boucle cet épisode avec le chauffeur de taxi dont la presse s'est délectée.
    Car, si vous prétendez que Mme Amaudruz n'a rien fait pour Genève, vous auriez bien de la peine à nous faire la liste des dégâts qu'elle aurait occasionnés. Il ne vous reste donc plus que cette histoire d'alcool dont tout le monde ou presque se fout, surtout dans le milieu politique où personne n'est à un verre près.

  • Monsieur Jenni, si vous pensez qu'un ou une parlementaire ne peut être jugée qu'à l'aune des dégâts qu'il ou elle n'a pas faits, c'est un peu court et peu ambitieux...

  • Comme Geneve s’est accommodé durant douze ans d’un pilier de bar reconnu aux Conseil des États, qui heureusement roule en vélo, cette histoire devient bien banale... Même si l’aptitude d’Amaudruz dans cette situation était très peu glorieuse. Un seul point positif à l’actif de Hitpold, son soutien au projet Weibel.

  • Logiquement Céline Amaudruz, ou plus globalement l'UDC, devrait être favorable aux projets Weibel dont un des volets est la traversée de la rade qui avait été proposée par l'UDC et rejetée au profit d'une chimère de traversée autoroutière du lac.
    Je suis fâché avec la politique. Je ne défends pas l'un contre l'autre, je les trouve tous terriblement nuls à chier.
    Et je suis étonné de voir qu'un aussi illustre représentant se rabaisse à ce niveau. Ce n'est en tout cas pas pour m'encourager.

  • On sait que les calotins n'ont pas leur pareil pour dissimuler leurs erreurs et que quand ils sont pris la main dans le sac ils invoquent le pardon car ils savent mieux que quiconque qu'un repentis est déjà à moitié pardonné. Cela ne fait pourtant pas d'eux des "mieux que les autres" mais juste des "plus malins".

Les commentaires sont fermés.