04/09/2018

Rentrée des classes et interdiction des téléphones portables

Retour sur une interview de trois ados de 13 ans la semaine passée, sur RTS La Première, dans une école de Genolier, où l'utilisation de ces objets est interdite en classe.


A la question de la journaliste s'agissant de l'avis de ces trois jeunes quant à cette interdiction, des réponses intéressantes ...

Pour le premier de ces jeunes, l'interdiction ne lui pose pas de problèmes, mais il aurait préféré des mesures de prévention et d'information plutôt qu'un interdiction, afin, disait-il, de "...mieux responsabiliser les élèves...".

La deuxième élève, quant à elle, estimait une telle interdiction justifiée, elle aussi, mais elle ajoutait que les adultes devraient donner l'exemple. Et de citer son propre cas, quand elle est avec ses parents à la maison ou en sortie, et qu'elle les voit les yeux rivés sur leur tablette ou leur I Phone , sans beaucoup s'occuper d'elle...

Et le troisième de conclure: "tu sais, c'est normal, nos parents ont pas mal de retard dans ce domaine, il faut leur laisser le temps de rattraper le temps perdu..."

Sont sages, ces jeunes, non...?

09:10 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

@Monsieur Guinchard très bon billet mais il serait peut être utile d'ajouter si les parents actuels ont du retard ,les grands parents premiers détenteurs du natel étaient des génies en la matière
Et sont parmi les premiers à ne plus l'utiliser
Ils s'en sont très vite lassé ayant réalisé le fossé qui se créait entre les utilisateurs et ceux n'ayant pas grimpé dans le train des mordus de la technologie
Le contact humain comme se serrer la main prouve s'il en était encore besoin qu'on est vivant ,on ne peut pas en dire autant de la part du natel nommé par beaucoup et ¨à juste titre, un sacré subterfuge social
Bonne journée

Écrit par : kivejoie | 05/09/2018

Les commentaires sont fermés.