11/03/2018

Quelle claque...et quelle ignorance des faits

Grand Conseil - session du 1er mars 2018

http://ge.ch/grandconseil/sessions/video/010412/68/... 08:43


Ce premier mars- d'ailleurs Fête de l'indépendance neuchâteloise, mais n'y voyez aucun lien... - notre Parlement a accepté la nouvelle loi sur l'enfance et la jeunesse, remplaçant une texte un peu vieilli. Bonne chose, donc...

Bonne? Voire... Ce Grand Conseil a purement et simplement éliminé une des belles avancées de ce projet, soit le Conseil de la Jeunesse, qui aurait enfin permis d'institutionnaliser et de pérenniser une institution essentielle au bon fonctionnement de notre démocratie, en donnant enfin une voix attendue à la jeunesse de ce canton, sur un pan officiel.

Etonné de ce résultat - je n'étais malheureusement pas présent à cette session - j'ai questionné quelques députés de cette droite étrange (PLR, UDC, MCG) qui a supprimé ce Conseil de la Jeunesse. 

Réponse :" le Conseil de la Jeunesse ferait double emploi avec le Parlement des Jeunes..."

Billevesées et méconnaissance du terrain: le Parlement des Jeunes est une association privée, sans assise institutionnelle et que le pouvoir politique n'a aucune obligation de consulter.

Comment dès lors admettre qu'un instrument essentiel de notre vie politique et de l'intégration des jeunes dans celle-ci ait été balayée? Sordide marchandage, ou méconnaissance crasse du terrain?

La réponse importe peu. C'est une claque, une gifle, un mépris, une insulte pour tous les jeunes qui s sont battus et engagés pour ce Conseil des Jeunes. Belle occasion manquée pour Genève, qui sera  dès lors le seul canton suisse à n'avoir ni Conseil des Jeunes, ni délégué à le jeunesse...

20:20 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.