28/09/2014

L'après Rade...

Le résultat est sec  et sans appel, et c'est heureux. Belle claque pour le MCG et l'UDC qui ont rivalisé d'arguments mensongers sans se préoccuper du coût indécent de cet ouvrage inutile, alors qu'ils sont les premiers à vouloir rogner sur les dépenses, sociales en particulier. Ce résultat est excellent. Eût-il été plus serré que ces deux partis auraient pu, à l'envi, jouer les Calimeros en arguant du fait qu'une fois de plus, on ne les aime pas...

Claque aussi pour les quelques égoïstes de la Rive gauche qui craignent tant une densification de leur "gold coast" si la grande traversée se fait un jour.

Claque également pour les quelques milieux économiques férus de bétonnage qui avaient prôné le "OUI".

Claque enfin pour le TCS, qui s'est manifestement fait piéger dans cette aventure et qui devra reconstruire son image, prouver qu'il est le club de tous, et non le garant du "tout à la bagnole", en soutenant tous les usagers de la route et en montrant enfin son intérêt pour l'avenir, soit la mobilité douce.

Belle victoire surtout  pour les opposants et pour le Conseil d'Etat, en particulier pour Luc Barthassat et Serge Dal Busco, dont les arguments solides et porteurs ont été entendus. Et bon point marqué auprès de la Confédération, qui ne pourra plus douter de la cohérence et de la sagesse des genevois et qui pourra, enfin, admettre le financement de la grande traversée, seul ouvrage multimodal capable de compléter le contournement de Genève.

Au boulot donc, le plus dur reste à faire...

14:33 Publié dans Circulation et transport | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

tres bon blog

Écrit par : Bertrand Buchs | 28/09/2014

"Et bon point"...

Et un très mauvais point et une claque pour la tdg qui a fait croire que son "sondage" était super fiable. Maintenant on vient nous expliquer tout honteux qu'à la mi-septembre la tendance s'inversait. Ah oui! Tiens donc, je n'ai jamais rien lu là-dessus... à part les commentaires toujours super optimistes de certains partisans du oui qui ont été les premiers bernés. Il fallait vraiment y croire pour le croire.

Écrit par : Johann | 28/09/2014

Oui, oui, oui, honte à nos UDC et MCG qui prétendaient que Genève ne pouvait pas sortir 3 millions pour les P&R alors que nos écoles s'écroulent, et qui voulaient claquer plus d'1 milliard pour un projet nuisible. Punaise, c'est pas tous les jours qu'on peut jubiler ainsi!!!

Écrit par : Jean-Pascal Moret | 28/09/2014

Trop mignon ce coup de caresse aux locomotives du parti.
Après la rade ? Je ne me réjouis pas trop, contrairement à vous.
Mais je serais vraiment ravi de me tromper encore en prédisant le pire pour la suite.
Qui ne tardera pas à se faire sentir...

Écrit par : Pierre Jenni | 28/09/2014

Les commentaires sont fermés.