09/09/2014

Les errements du TCS

Il y a encore quelques mois le TCS assurait aux députés que la petite traversée de la Rade  "n’éloigne pas suffisamment le trafic routier du centre-ville”.

Puis, à la suite d' un retournement incompréhensible de veste, il prône le soutien inconditionnel à la traversée de la rade (petite traversée),  même si le projet est mauvais et hors de prix, même si son acceptation enterrerait définitivement la grande traversée, la seule dont Genève a vraiment besoin !

Ensuite, le TCS publie une étude, dont on ne peut connaître que les conclusions. Impossible de vérifier ou de reproduire les formules, pas plus que le processus scientifique ayant amené au résultat ! On peut facilement penser que c’est une étude dont on connaissait les résultats d’avance !

On remarquera sur ce point que le Conseil d'Etat, lui, a clairement informé sur tous les points et a publié tous ses chiffres en toute transparence.

De surcroît, je suis stupéfait de voir le rouleau compresseur publicitaire mis en place par le TCS et autres partisans de cette petite traversée autant inutile que coûteuse.

 

 

 

18:19 Publié dans Circulation et transport | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

A quel horizon peut-on espérer obtenir le financement de la grande traversée du lac de la part de Berne, sachant que le Canton de Genève a préféré demander (et a obtenu) l'élargissement du contournement autoroutier existant ?

Écrit par : Olivier | 10/09/2014

Les commentaires sont fermés.