01/07/2014

Caisse publique: les requins

En 2007, avant la votation sur la caisse unique, et non publique à l'époque, le Conseiller fédéral Couchepin, dont on connaît les liens avec un assureur valaisan bien connu, déclarait: "Si le peuple accepte cette initiative, les assureurs feront tout pour piller les réserves".

Il admettait donc ainsi que les assureurs avaient le pouvoir de piller les réserves appartenant à leurs assurés et que l'OFSP n'était pas capable de contrôler ce fait...

Cela n'a pas changé, et si l'initiative du 28 septembre passe, ce point devra particulièrement surveillé....

20:09 Publié dans Assurance maladie | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Oui, Monsieur Couchepin avait aussi dit le lendemain de notre votation sur le retour des médecines naturelles, à l'antenne de notre TV nationale, que tant qu'il serait là, cela ne se ferait pas.

Ce qui a donc pris 5 ans de plus pendant lesquels tout a été fait pour retirer des listes de remboursement tout ce qui était efficace et ne coûtait quasiment rien pour les remplacer par un nouveau lobby pharmaceutique "naturel" habité de nombreux additifs. Mais il y a pire, ont été retirées aussi toutes les substances permettant de sauver la vie de nombreuses personnes immunodéficientes et auxquelles les laboratoires n'ont plus accès et ne peuvent en faire des dilutions, parce que l'UE, dont nous ne faisons pas partie a décidé que cela ne servait à rien. L'expérience a pourtant très largement prouvé le contraire.

Alors, cher Monsieur, l'on peut en déduire que les énormes coûts de santé d'aujourd'hui sont générés par l'Etat lui-même, dans un déni le plus total de ses responsabilités et pas seulement à cause de cela, mais en particulier par le fait de soutenir la réparation des effets par voie chimique, sans jamais s'intéresser aux causes qu'il génère lui-même.

Et c'est encore le cas aujourd'hui, de nombreuses années plus tard. Et des quantités de personnes en meurent chaque année. Et le contribuable continue à payer non seulement le steack dans l'assiette de ces gens là, mais des coûts exhorbitants d'assurances qui ne remboursent plus rien du tout, si ce n'est des substances qui généreront d'autres maladies encore.

Ne vivons-nous pas dans un monde merveilleux d'inepties ?

Je voterais OUI, trois fois OUI à la caisse unique, car il n'y aura ainsi, comme je l'ai dit ailleurs, qu'une seule entité juridique contre laquelle se retourner, en masse s'il le faut.

Et c'est bien cela qui fait peur à nos élus fédéraux et non pas la caisse unique en elle-même.

Écrit par : Jmemêledetout | 01/07/2014

Monsieur Martin faudra vous y faire les moins jeunes ont décidé de ne plus tenir compte de nos arguments pour dire ensuite, ils avaient raison ,ce refrain bien unique lui est connu depuis des lustres/rire
Et si c'est pour voir les caisses se vider peu à peu ,il est certain qu'il faudra se doter d'assurances complémentaires en tous genres pour encore être soigné une fois retraité,bon courage aux suivants
Ou pire ce sera aux membres de la famille qu'il sera dicté de laver ,donner à manger et conduire aux WC un des leurs hospitalisé .
Caisse unique ,pensée unique on y retourne à petits pas lesquels feraient bondir de joie Hitler ou Staline
Mais n'oublions pas que ceux qui rêvent d'instaurer cette caisse unique ont tous maisons secondaires,gouvernantes pour éduquer leurs enfants bref tout le confort nécessaire plus d'autres commodités comme plusieurs voitures etc que le petit ouvrier lui ne pourra jamais s'offrir et c'est lui qui sera toujours à la peine malgré tout !

Écrit par : lovsmeralda | 02/07/2014

@Oups, navrée pour le lapsus Monsieur Guinchard!
toute belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 02/07/2014

Les commentaires sont fermés.