09/02/2014

La honte

C'est un dimanche noir, pour reprendre les termes de Jean-Pascal Delamuraz à l'issue du scrutin sur l'EEE.

Et on se retrouve dans une situation de fermeture et d'exclusion, marquée encore une fois par le fossé entre alémaniques et romands.

Ce qui vient de se passer me navre et me fait honte. Mais je continue de croire dans notre système de démocratie directe.
Le vote sur l'initiative UDC montre:
- que les pouvoirs publics ont minimisé l'impact psychologique de la libre circulation des personnes
- que les autorités ont failli en ne prenant pas les mesures d'accompagnement nécessaires en matière d'emploi, de logement et de mobilité
- que dans ces domaines, nous avons un retard de trente ans, sur un champ laissé libre à quelques patrons et bailleurs malhonnêtes et peu scrupuleux.

Le libéralisme pur et dur a ses limites, et le fait de ne pas intervenir dans des domaines aussi sensibles montre ses limites.

Les conséquences seront lourdes, et difficiles à assumer pour l'avenir. L'UDC et ses partisans - dont les grands patrons travaillent essentiellement avec les pays de l'UE - devront en assumer les conséquences et proposer des solutions.

17:46 Publié dans Votations fédérales | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Facebook

Commentaires

La vrai honte c'est d'avoir honte de la démocratie !

Écrit par : Eastwood | 09/02/2014

Vous ne manquez pas d'air !!!

Vous n'avez pas honte d'avoir honte ?

Écrit par : Exprof | 09/02/2014

Il n'y plus qu'à espérer que l'UE prenne les mesures de rétorsion qu'elle annonçait... Triste d'en arriver là, mais c'est probablement la seule solution que que le "pays réel", comme l'appelle sa splendissime suffisance journalistique Décaillet, prenne conscience des conséquences du vote de 19,586 udécistes.

Écrit par : Frontal Bard | 09/02/2014

La honte c'est de n'avoir pas de courage face aux évènements qui sont contraires aux convictions et principes nationaux des peuples libres!

Jai entendu dire qu'il fallait envoyer Christoph Blocher à Bruxelles pour leur expliquer cette votation. En voilà une bonne idée, qui mieux que lui peut aller expliquer aux dirigeants-européens-technocrates, que chez nous c'est le peuple qui donne mandat à ses dirigeants.
Sûre qu'au sein de l'UE il y aura des oreilles attentives à son message!

Écrit par : Corélande | 09/02/2014

Chef : Qu'il y a-t-il de mieux dans la vie ?
guerrier : L'immense steppe, un rapide coursier, des faucons à ton poing et le vent dans tes cheveux.
Chef : Faux ! Conan, qu'il y a-t-il de mieux dans la vie ?
Conan : Écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes.
Chef : C'est bien.

Écrit par : Géo | 09/02/2014

"-que les autorités ont failli en ne prenant pas les mesures d'accompagnement nécessaires en matière d'emploi, de logement et de mobilité"

Je crois que vous touchez du doigt la raison du "non".

Mais, il n'y a pas à avoir honte de ce qui sort des urnes. C'est le peuple le souverain. Je dis ça, même si j'ai voté "oui" et que j'espérais un "oui". Ça me désole et je me demande comment on va faire. Mais on va trouver, ça j'en suis sûr. Et je n'ai pas honte de mon pays, je suis fier que le peuple ait le pouvoir de se prononcer sur son sort, contrairement à ce qu'il se passe dans tellement d'autres.

Écrit par : Fufus | 09/02/2014

Sur France 2 le Correspondant à Bruxelles a fait ma foi une analyse bien contraire à la miss obry qui bave sur la Suisse à longueur d'intervention!
Delahousse lui demande quelles conséquences : Il répond que malgré une fameuse clause si bien nommée guillotine, les Suisses n'ont pas eu peur de
clairement refuser un des accords, il conclut: "cela s'appelle un sacré coup de semonce à l'UE à 100 jours des votations dans l'Union.

Écrit par : Corélande | 09/02/2014

La Honte véritable, c'est l'élite politique grassement payée qui ne voit que ses propres intérêts et a juste oublié qu'elle devait représenter l'intérêt du peuple.

Tous les politiciens, enfin presque, s'imaginent un jour travailler comme les bureaucrates de Bruxelles qui décident les mains libres à vie sans jamais avoir à rendre compte de leurs décisions.

Une espèce de Nomenklatura qui tirerait toutes les ficelles, s'enrichissant sur le dos des petits et des faibles.

Ces gens-là, je ne le retiens pas, ils peuvent déménager avec armes et bagages :>)

Écrit par : Jérome | 09/02/2014

Alors là, le député socialiste A Velasco, qui non seulement a le courage d'avouer qu'il a voté en faveur de l'initiative de l'UDC , déclare ouvertement qu'il faut s'occuper de nos chômeurs ,en favorisant une formation qu'il leur permettrait une réinsertion dans le monde du travail.
De plus, il affirme que le dumping salarial est affaire courante à Genève, on pourrait ajouter comme partout ailleurs en Suisse et particulièrement au Tessin.

Décidément il sort du rang , et gagnera de l'estime de la part de beaucoup de genevois et particulièrement ceux de la classe ouvrière si souvent bafoués par une gauche bobo et bien à l'abri de toute la misère découlant de cette libre circulation à tout crains, prônée par le grand patronat et soutenue par idéologie , par une grande partie de la gauche.
Les yeux s'ouvrent enfin...

Écrit par : Exprof | 09/02/2014

Fufus@ Totalement d'accord avec vous. Cela doit bien être la 1ère fois !

Écrit par : Géo | 09/02/2014

La honte , c'est de se montrer assez peu démocrate pour refuser avec fair-play la décision du peuple. La honge , c'est l'arrogance des milieux en place qui n'avaient pas de mots assez méprisants pour ceux qui avaient l'outrecuidance de na pas penser comme. Eux . La honte , ce sont des députés bien incapables de gérer le fait qu'ils ne détiennent pas la vérité absolue et rêvent de diriger à la leur manière: je suis fatigué des donneurs de leçons et déçu de tes remarques, cher collègue.

Écrit par : Leyvraz Eric | 09/02/2014

"Les yeux s'ouvrent enfin..." comme la TSR qui ce soir nous sort un reportage éloquent sur les problèmes des abuseurs des aides sociales en tout genre en Suisse.....et dans les pays européens!
Un peu tard, mais on savait que c'est pas sur les journaleux suisses qu'il faut compter pour être informés équitablement!

Écrit par : Corélande | 09/02/2014

"Je crois que vous touchez du doigt la raison du "non"."

La raison du non??

Écrit par : Homere | 09/02/2014

Il faut aussi reconnaitre que l'UE n'est pas très rassurante !!

Écrit par : Corto | 13/02/2014

Les commentaires sont fermés.