01/09/2013

Epidémies: les animaux seront mieux protégés...

Nous votons le 22 septembre sur la modification de la loi sur les épidémies. La loi actuelle date de 1970 et, depuis, nous avons connu les crises et les risques d'épidémies et de pandémies liées au SRAS, ainsi qu'aux virus de la grippe H5N1 et H1N1.

Ces crises et leurs gestions, canton par canton, ont montré les limites de la loi actuelle. Le projet soumis en votation donne plus de pouvoir à la Confédération afin d'optimiser une gestion directe et centralisée.

Les épidémies, et leur propagation sont mondiales, et prennent rapidement une dimension internationale qui exige des temps de réaction rapides, peu conciliables avec des compétences laissées à 26 directions de la santé cantonales.

C'est pourquoi je suis surpris de l'affiche électorale du Parti du Travail (PdT), à Genève..."Non à une loi liberticide et répressive!".

Comment peut-on imaginer, au-delà du simple raccourci purement opportuniste, que ces nouvelles dispositions - qui veillent en fait à mieux protéger la population - puissent être liberticides et répressives? Le PdT a toujours milité contre le nucléaire, en particulier contre la centrale proche de Creys Malville, en arguant du fait - à juste titre - que les particules nucléaires ne connaissaient pas les frontières nationales.

Et voilà qu'il tente de nous faire accroire que les virus, eux, connaissent les frontières cantonales et se soumettront sagement aux directives de 26 directions de la santé...

Enfin, la loi sur les épizooties - épidémies animales - acceptée récemment par le peuple, donne justement plus de compétences à la Confédération dans ce domaine.

Devrions-nous dès lors admettre que les animaux soient mieux protégés que les humains face à ces dangers épidémiques...? Répondre, c'est voter oui le 22 septembre...

13:27 Publié dans Elections et motivation | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

@Monsieur Guinchard ayant déjà voté je me permets de soulever quelques points intéressants
UN) les jeunes d'aujourd'hui préférent vivre avec la mort plutôt que la fuir.Il suffit de voir les nombreux reportage ou la recherche du danger demeure leur principale activité
Deux) les Réfugiés clandestins qui arrivent chez nous sont-ils tous vaccinés dès la frontière comme ce fut à une époque bientôt aussi antérieure que celle du déluge de Moise
Trois ) tous les jeunes quittant notre pays pour squatter une autre région lors de voyages d'études sont-ils absolument tous vaccinés
Quatre)quand on sait les régles d'hygiène et l'amour quasi démentiel de la part des protecteurs de la nature pour les animaux comme vous dite si bien,en effet ces derniers sont super protégés même trop à l'inverse de nombreux humains cependant quand on sait aussi les nombreuses épidémies survenues justement suite à l'ingestion d'animaux malades et devoir se faire vacciner en plus y'a quelque chose de dérangeant malgré tout
4)quand à la vaccination pour les enfants n'en ayant plus je laisse aux parents le soin de prendre eux-mêmes les bonne décisions
5)Et soyons logiques avec nous mêmes,on annonce des fins du monde tous les 6) mois ,de quoi ne plus avoir envie même de se faire vacciner
Je retiens surtout la période de 1999 qui vit un début d'hacatombes parmi les plus âgés malades naturellement ou trop affaiblis par les efforts de la lutte contre certaines maladies et qui une fois vaccinés contre la grippe ,ont dû supporter en plus des vaccins pour des complications pulmonaires .Et ce en plein mois de décembre pour mourir en janvier
On peut se consoler quand on sait qu'ils étaient prêts à mourir mais on reste tout de même dubitatif quand à l'apport supplémentaire du second vaccin
Le débat pourrait durer lontemps et je pense qu'en son âme et conscience un citoyen doit pouvoir décider seul de son vote .Sinon à trop d'avis il mettra un bulletin blanc ou alors ne votera pas du tout ce qui fera le beurre de la gauche qui fait voter de plus en plus d'initiatives stupides
Et si les médecins prenaient leurs responsabilités comme faisaient leurs anciens? les plus jeunes auraient-ils peur d'être tenus pour responsables en cas de décès? qu'ils se rassurent tout médecin se trouvera accusé bien à tort le plus souvent ,c'est normal ils sont préparés psychologiquement surtout après une longue maladie dont l'issue fatale est connue dès le début du traitement
toute belle journée pour vous Monsieur Guichard

Écrit par : lovsmeralda | 02/09/2013

par amour démentiel j'entends le raisonnement de certains jeunes qui veulent protéger certaines races et qui privent le nourisson Tigre de l'allaitement de sa propre mère pour le nourrir artificiellement et lui apprendre à ne pas chasser d'autres animaux.
Ah monsieur de la Fontaine serait ravi de ce peu d'intelligence de leur part car qui interdit de manger du sauvage à un Tigre dans une région habitée obligera les humains de la région à n'oser plus sortir de chez eux, là aussi la vaccination va poser problème
Alors à quand un vaccin contre l'aliénation mentale qui frappe de plus en plus de jeunes qui sont en plus encouragés par des ONG?

Écrit par : lovsmeralda | 02/09/2013

Les commentaires sont fermés.