30/11/2012

Vaccination contre la grippe

On nous l'annonce, la vaccination contre la grippe n'a jamis aussi été aussi faible que cette année.

Deux raisons à celà:

- la plupart des gens des gens qui se vaccinent pensent que c'est inutile car ils "chopent" quand  même une crève en décembre, toussent et crachent, sans que ce soit la grippe...

- les autres pensent que les immunités naturelles doivent être favorisés.

Il faut bien avouer que rien ne facilite cette vaccination: un rendez vous chez le médecin prend souvent trois semaines, ce qui décourage les meilleures volontés.

Une solution envisageable: la vaccination chez les pharmaciens, du moins ceux qui sont dûment formés. Facilité d'accès, immédiateté de la réponse et du service, donc proximité.

Et finalement, le vaccin est aussi une forme de respect vis à vis des autres.

Donc, reste à espérer que le Conseil fédéral autorisera cette vaccination dans les officines des pharmaciens.

23:45 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook

Commentaires

"- les autres pensent que les immunités naturelles doivent être favorisés."

Pas exactement, disons que les virus mutent, visiblement, plus vite que les vaccins !!!

Écrit par : Corto | 01/12/2012

ce froid aura vite fait de tuer tous les microbes.Quand à la vaccination c'est comme pour le reste elle doit se faire à 8 clos et ne regarde personne que celui ou celle qui l'aura ou non choisi.Ce vaccin peut parcontre avoir de graves effets secondaires sur des gens sous cortisone et morphine d'ou très souvent la nécessité de faire un vaccin supplémentaire pour traiter la brocho-pneumonie secondaire au vaccin anti-grippe
Ces patients généralement ont été vaccinés dès la mise en vente de ce produit,peut-être aussi qu'à la longue leur cerveau conditionné a fini par rejeter sous formes de maux bronchiques ces substance,la plupart avaient soigné ou été en contact avec des tuberculeux.
On ne peut donc raisonnablement sans connaitre l'anamnèse d'un citoyen dire simplement ,oh il faut le vacciner.Je trouve que la médecine actuelle malgré toutes les technologies veut aller beaucoup trop vite en oubliant l'essentiel.le vécu de l'humain et son propre passé
Mais chacun est libre de son corps et de son esprit! a condition de ne pas mettre la vie des autres en danger mais au vu de ce que les socialistes exigent de la part des personnes affaiblies et âgées et si vous les vacciner en plus on n'ose imaginer les nombreux dégats à cautionner par tout un chacun quand on retrouvera des appartements remplis de sacs de poubelles et débordantes d'asticots avec cadavres d'humains décomposés.

Écrit par : lovsmeralda | 01/12/2012

@Corto La sagesse impose de ne pas faire trop d'efforts à l'extérieur par grand froid.Cela n'est malheureusement pas toujours possible cependant une chose est certaine ne pas se mélanger à la masse dépensière dans les grandes surfaces aide aussi à éviter les virus ambiants
Quand à l'immunité elle existe pour ceux qui ont toujours été en contact avec des grands malades et qui ont fait toutes les grippes de passage jusqu'en 1980
mais peut-être aussi qu'étant d'une ancienne génération courent-ils moins vite et inutilement que d'autres qui sous le coup d'une grande fatigue seront plus sensibles aux microbes et virus

Écrit par : lovsmeralda | 01/12/2012

"un rendez vous chez le médecin prend souvent trois semaines".

Non, cher Jean-Marc, pas chez moi ni chez la plupart des médecins généraliste ou interniste ou de "premier recours".

De plus, une vaccination n'est pas qu'un geste technique. Chez certains patients, il faut prendre le temps d'explorer les résistances à la vaccination et essayer de les convaincre du bien-fondé de cette dernière.

Enfin, pour les patients qui sont convaincus d'années en années du bien fondé de la vaccination, il n'y a rien de plus sinmple, puisqu'ils peuvent se rendre à mon cabinet sans-rendez-vous pour y être vaccinés par mon assistante médicale "dûment formée".

En conclusion, pour la "facilité d'accès, immédiateté de la réponse et du service, donc proximité", CONTINUEZ A VOUS RENDRE CHEZ VOTRE MEDECIN DE FAMILLE.

Bien à toi, cher Jean-Marc

Écrit par : Un médecin qui ne peut pas se faire de pub | 01/12/2012

Avant on en parlait pas ou très peu . Le fait d'en parler beaucoup doit sans doute provoquer comme un lavage de cerveau ,l'envie ou non de se faire vacciner ou le pouvoir par la pensée subjective qui chez certains jouera inconsciemment le role du vaccin et pour d'autres l'envie de courir chez son médecin.C'est une technique utilisée par la Scientologie et les propagandistes de l'extrême droite à un certaine époque qui dura chez nous jusqu'en 70 grâce aussi aux religieux
Toute dépendra de la spongiosité cérébrale du lecteur ou citoyen stressé et qui lit des publicité pharmaceutiques pour se faire vacciner
Mais à force d'en parler trop le contraire peut aussi se produire,comme à trop voir de scènes meurtrières pour finir le citoyen est blasé et se moque de tout même ce qui peut le toucher de près
Le citoyen internaute aime tellement les peurs qu'il en a besoin quitte aussi à en inventer d'autres pour nourrir son cerveau démotivé , les médias et la Gauche ont très bien compris la force de la pensée subjective pour mieux manipuler ou par les images ou les mots

Écrit par : lovsmeralda | 01/12/2012

Le système médical veut faire croire au coup de baguette magique d'une injection qui vous évitera une maladie. En réalité, la physiologie, par conséquent l'immunité du patient, est très complexe et le fait de tomber malade depend de la "faillite" de divers systèmes. Si un organisme doit exprimer un déséquilibre il le fera et si on le lui empêche sous une certaine forme - comme une grippe- il le fera sous une autre forme.
Actuellement, il est de bon ton de dire que les maladies chroniques augmentent avec l'âge. On peut dire aussi qu'elles se manifestent à la suite de la répétition de la suppression de divers mécanismes de régulation du corps comme la fiève, la douleur, l'inflammation etc.
Par conséquent, une injection vaccinale doit ëtre utilisée comme un moyen pour l'ensemble de la santé et pas seulement comme un geste magique concernant l'agression par un virus précis.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 01/12/2012

Laissez tomber les vendeurs de magie! États gripaux? Dès les premiers symptômes, avalez 0.0000000000000000000001 ml de rate de canard macérée durant 40 jours... ça, au moins, c'est vraiment efficace!

Écrit par : Sérum | 01/12/2012

" Deux raisons à cela " Deux raisons seulement ?

Quant à moi j'en vois une troisième cette année : le retard de livraison de doses de vaccin suite à des "problèmes techniques". C'est ainsi que sur les 1,3 millions de doses de vaccin commandées en Suisse, 400'000 n'ont pu être livrées à temps.
Les causes : une anomalie dans la stérilisation aurait été relevée chez un fabricant néerlandais (Crucell), les autorités sanitaires suisses auraient d'autre part bloqué temporairement des lots de "Novartis" à la suite d'impuretés découvertes dans des lots livrés en Italie. C'est une information de la RTS relayée par Swissinfo qui nous l'apprenait le 2 novembre dernier. Voir ici :

http://www.swissinfo.ch/fre/societe/Le_vaccin_contre_la_grippe_divise_le_monde_medical_.html?cid=33791334

En Suisse, il y a dans ce domaine des lacunes au niveau de l'information du public. Faut-il se faire vacciner tous les ans contre la grippe saisonnière et si oui quelle est la période favorable et quels sont les groupes à risque ?
J'observe qu'en France, les personnes âgées reçoivent un bon pour se faire vacciner. Qu'elles y donnent suite ou pas est une autre question, mais au moins elles auront été informées.

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 01/12/2012

Les vaccins en médecine, c'est comme tout autre remède, c'est une question de dosage !

Trop de vaccinations va tuer la vaccination !!

C'est une technique invasive, si on en abuse, on débilite le système immunitaire et d'autres déséquilibres se manifestent, donc, vaccinations, pourquoi pas, mais pas pour toutes les petites affections que le corps doit de lui même combattre !!!

Écrit par : Corto | 02/12/2012

@Corto,cinq sur cinq,la même chose pour la religion ,la scolarité prolongée trop de tout comme vous dites si bien devient poison pour l'organisme qui en retour vous fera cadeaux de nombreux maux dont les causes demeureront mystérieuses et ne pourront être décelées que sur le tard et malheureusement sans possibilité de soins autres qu'une mise à l'ecart volontaire pour survivre

Écrit par : lovsmeralda | 03/12/2012

Les commentaires sont fermés.