10/10/2012

Le Conseil fédéral rejette l'initiative sur la caisse publique

Selon le communiqué de presse de ce jour, il décide toutefois de présenter un contre-projet indirect dont les éléments cadres sont la création d'une réassurance pour les coûts les plus élevés, l'amélioration de la compensation des risques - en y incluant notamment les coûts des médicaments - et une séparation plus stricte entre l'assurance de base et les complémentaires.

Ce dernier point n'est pas nouveau, puisqu'il a fait l'objet d'une initiative lancée notamment par les médecins genevois, qui malheureusement n'a pas récolté les 100'000 paraphes nécessaires.

Le Conseiller fédéral Alain Berset est habile et son contre-projet - on y reconnaît sa patte - est susceptible de rassembler sur lui les faveurs du centre et de la droite, cette dernière étant tout sauf favorable à ce qu'elle considère comme une étatisation de l'assurance sociale qu'amènerait l'initiative du MPF, de la gauche et des syndicats.

Selon lui, vraisemblablement, l'initiative pour une caisse publique aurait peu de chances de passer. Certes, après l'annonce récente par les assureurs de hausses de primes très modérées pour 2013 - mais est-ce un hasard...? - on peut considérer qu'un contre-projet indirect est une bonne solution.

Toutefois, pour convaincre, il lui manque deux éléments: le premier, c'est que le fait de parler de concurrence dans le domaine de l'assurance sociale est et reste un scandale. C'est un élément que l'on n'invoque jamais en matière de chômage, d'AI ou autres... Or, le Conseil fédéral s'y accroche et ceci est insupportable.

Le deuxième, c'est que rien n'est fait ni proposé pour résoudre le problème des réserves. Ce n'est qu'à grand'peine, après près de dix ans de lutte, que les cantons concernés par les réserves abusives constituées par les assureurs ont obtenu la garantie d'un remboursement partiel et assez négligeable. Si le contre-projet de Monsieur Berset ne propose rien en la matière, par exemple une réserve fédérale gérée par une fondation, il ne sera pas convaincant.

Mais attendons pour voir...

17:30 Publié dans Assurance maladie | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Berset continue de nous bercer en voulant à tout prix casser une initiative citoyenne. Pour faire des contreprojets jusqu'à plus soif, le CF est imbattable. Du travail de sape exemplaire.
Ce technocrate, droit dans ses bottes, fait diversion avec sa bande du CF en faveur des caisses privées.
Ne nous laissons pas prendre dans ce sac d’embrouilles.
Il serait naïf de ne pas s’imaginer que ce genre d’individu envisage dans le futur - quand il aura fini son mandat au CF - de prendre une retraite dorée dans des conseils d’administration du domaine de l’assurance maladie. Moritz Leuenberger l’a bien fait en allant chez Implenia !
Bref, certains hommes de gôche ont un avenir radieux : Rente de conseiller fédéral, plus pépettes des CA… Merci les contribuables !

Que faudra-t-il donc faire pour que ce genre de sinistres personnages soient empêchés de nuire ?

PS - Il pourrait faire un excellent remplaçant d’Ueli Maurer. Il y a là aussi des CA à prendre !

Écrit par : Benoît Marquis | 10/10/2012

Les commentaires sont fermés.