01/10/2012

Constitution 2012: OUI le 14 octobre

L'Adepas, Association de défense des patients et assurés, que l'on a connu parfois connue fort discrète, prône le "NON" à la Constitution 2012 en affirmant des ses slogans que les HUG seraient privatisés. De quoi parle-t-on? Les articles sur la santé garantissent l'accès aux soins pour tous et le libre choix de son professionnel de santé. Ils prévoient en outre que l'Etat soutient les proches aidants, garantit le déficit des HUG et favorise la coordination entre tous les acteurs du système de santé. Sauf à travestir , comment interpréter un seul mot du texte constitutionnel comme étant une incitation à la privatisation de nos institutions de santé, dont la nouvelle constitution garantit fermement et clairement le caractère de droit public? Enfin, les responsables de l'Adepas devrait connaître les dispositions de la Loi fédérale sur l'assurance maladie: celles ci gèrent sur le plan légal le système suisse de santé, dont le concept est fédéral. Seule l'application en est cantonale, et les cantons ont l'obligation de conduire un système de santé public. L'affirmation est donc fausse et excessive. Mais tout ce qui est excessif est finalement insignifiant....

09:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.