03/07/2012

Constitution 2012

 

Le 14 octobre prochain, les citoyens du canton seront appelés à se prononcer sur le projet de nouvelle Constitution, texte adopté après 4 ans de travaux par la Constituante, à 75 % des membres présents de la Constituante. Chaque constituant, par thème, pouvait rédiger un texte bref sur un sujet de sa préférence, sous le chapeau "Quelles avancées pour Genève?".

Régulièrement, je publierai sur mon blog, de façon aléatoire et avec l'autorisation des auteurs, ces différents textes.

Pour le surplus, rappelons que le texte du projet est disponible au lien suivant: http://www.ge.ch/constituante/doc/Projet_de_constitution_version_finale_190612_

 


LA VIE ASSOCIATIVE DANS LA CONSTITUTION … ET ALORS ?

Il est temps que le monde associatif reçoive la reconnaissance qui lui est dû. Le projet de nouvelle constitution pour Genève, à l’instar de nos voisins vaudois, intègre la reconnaissance et le soutien à la vie associative et au bénévolat (art. 210). L’Etat se doit aussi de respecter l’autonomie des associations et peut nouer des partenariats.

Le fondement même de l’association est de réunir des individus autour de thématiques qui leurs sont chères. Ces personnes développent une ou des visions communes, des expertises et dans de nombreux cas des activités et une expérience de terrain. Si le projet et/ou la réalisation entrent dans un cadre d’intérêt général et qu’une demande de financement est formulée, les collectivités peuvent alors convenir d’un partenariat, notamment financier, avec l’entité concernée.

Toutes les associations, qu’elles soient subventionnées (les moins nombreuses) ou financièrement autonomes, s’appuient sur une implication des citoyennes et citoyens sous la forme de participation bénévole.

La très grande diversité du monde associatif, on parle de près de 3’000 structures et de plus de 40’000 bénévoles à Genève, démontrent que de nombreuses citoyennes et citoyens sont prêts à s’engager de façon collective et au profit du bien commun, ce dans de nombreux domaines à l’instar des sports, de la culture, des loisirs, de la vie des quartiers, de l’économie, de l’environnement, du social ou encore de tout autre domaine qui puisse fédérer.

S’appuyant notamment sur le bénévolat, les associations organisent des actions et proposent des activités diversifiées qui complètent très largement les initiatives des collectivités publiques, de l’économie et des individus. D’autres échangent, proposent ou encore réagissent sur des thématiques spécifiques. Enfin, dans leurs domaines de compétences, elles peuvent être consultées et/ou siéger dans des structures ad-hoc.

Elles suivent l’actualité avec un œil averti, elles communiquent et prennent position, en interne ou de façon publique. Toutes contribuent à l’avancée du débat sociétal et au renforcement de la démocratie et, pour bon nombre, au développement de la cohésion sociale et à la défense du bien commun.

Boris Calame, Associations de Genève, juin 2012

 

08:09 Publié dans Constituante | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.