30/05/2012

Le réseau est mort, vivent les réseaux

La modification de la loi sur l'assurance maladie (LAMal) qui nous est proposée le 17 juin prochain vise à instituer des réseaux de soins intégrés, en bon français des "managed care". Les Chambres fédérales ont accepté cette nouveauté à une confortable majorité. Depuis l'aboutissement du referendum, la pluart des partis qui avaient accepté ces dispositions ont revu leur position et préconisent le "NON". Pourquoi?

Parce qu'au Parlement fédéral, les assureurs font la la loi en matière d'assurance maladie, et leurs représentants avaient pu convaincre les députés. Maintenant, seul le PLR reste favorable à ces réseaux de soins.

Les réseaux existent déjà, et ceux qui y adhèrent le font avec une certaine liberté, car malgré leurs contraintes, ils permettent des réductions de primes. Si le projet devait passer le 17 juin, les assurés déjà membres d'un réseau ne bénéficieraient d'auncun avantage supplémentaire. En revanche, ceux qui s'y refuseraient verraient leur participation grimper à 15% au lieu de 10%, et leur franchise passer à 1'000 CHF par an.

Ce sont des faits, bruts et incontournables. Ce qui n'empêche pas les partisans du OUI de parler de réseaux "incitatifs"... Qu'y a t-il d'incitatif dans le fait de ne rien changer pour les assurés qui connaissent déjà ce système et de pénaliser ceux qui n'e voudraient pas? Le Conseil fédéral espère attirer, avec ses promesses, 60% de patients dans ces réseaux. Qui seront ils? Les malades chroniques, ou les jeunes bien portants soucieux d'économiser, ou les plus défavorisés. Resteront en dehors du système ceux qui en ont  les moyens... Ce n'est pas une médecine à deux vitesses, c'est une assurance de classe.

Cerise sur le gâteau, la déclaration d'Isabelle Moret, parlementaire fédérale PLR vaudoise: "J'incite mes parents à adhérer à un réseau, car ils vivront mieux et plus longtemps ". C'est totalement inepte, car rien ne peut le prouver, et c'est surtout insultant pour le médecin généraliste actuel de ses parents.

Les réseaux actuels, certes peu développés en suisse romande, fonctionnent déjà, et ils n'ont pas attendu Berne pour se mettre en place. Ils ont besoin de coups de pouce pour mieux fonctionner, mais pas comme cela.

20:32 Publié dans Assurance maladie | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

11/05/2012

Une belle fête

A tous les esprits chagrins, cliquez sur ce lien: http://youtu.be/n2KECMrMtN0

Voilà ce que 800 bénévoles efficaces, un comité d'organisation, des autorités motivantes, des partenaires engagés peuvent réaliser pour la huitième fois consécutive à Genève, en ville et en campagne, dans des paysages superbes et par des conditions atmosphériques idéales.

01:48 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook