25/03/2012

Alain Berset a tourné sa veste...?

C'est ce que semblaient affirmer les médias cette semaine suite à la déclaration du Conseiller fédéral sur le projet de réseaux de soins intégrés (managed care en bon français....).

Cette modification de la LAMal a fait l'objet d'un referendum, dont les signatures ont été très vite réunies, grâce à l'apport des médecins, de la gauche et des syndicats.

Conseiller aux Etats, Alain Berset a voté contre cette modification, suivant ainsi les consignes de  son groupe. Aujourd'hui, il se dit favorable au projet, source d'économies possibles, ce qui fait hurler ses amis politiques qui crient à la trahison.

Certes, ce projet n'est pas bon, il pénalise les assurés au lieu de les inciter, et il ne reconnaît pas la valeur des médecins. Vu le succès de la récolte des signatures, il va certainement être refusé en votation populaire. Alors, quel intérêt pour notre nouveau Conseiller fédéral de soutenir cette modification?

Il n'a pas tourné sa veste, il a peut être été convaincu par son administration, hypothèse possible.

Je vois une autre piste: le réseau de soins, c'est une idée de son prédécesseur, donc il la soutient loyalement et collégialement. Mais elle est vouée à l'échec, dans la mesure où jamais une modification légale ne pourrait être acceptée contre les médecins, les syndicats  et la gauche unie....

Donc Alain Berset joue la carte de la continuité, tout en sachant que cet échec lui permettra de rebondir et de présenter un nouveau projet de révision de fond de la LAMal, comme contre-projet direct à l'initiative sur la caisse unique...

Pour un Conseiller fédéral dont certains critiquaient le côté lisse et consensuel, ce sera bien joué... C'est ça, la politique...

 

13:57 Publié dans Assurance maladie | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

20/03/2012

Servette FC, mouillez vous...!!

Bonne nouvelle, la faillite du Servette FC a été ajournée ce jour. Hugues Quennec a donc les mains libres pour sauver servette FC. Mais il ne peut pas le faire seul.

Une région comme Genève a besoin de pouvoir s'identifier à un club de sport. Pour le GE HC, c'est bien parti, malgré de mauvais résultats. Pour le Servette FC, le mythe, il faut y aller, montrer notre soutien à Hugues Quennec et lui dire que Genève est là, prête à répondre " Présent ".. De plus, le srésultats de l'équipe sont excellents.

Les résultats du Servetton sont à l'heure actuelle encore faibles. Il faut que l'on se donne, que l'on s'engage. Allons y, avec confiance, que chacun y mette du sien, avec une brique sur le mur de la reconstruction, ou avec des abonnements.

Je ne suis pas genevois, mais je suis persuadé que Genève aime son club de foot. Reste à le démontrer de façon efficace.

Engagez vous, vous ne le regrettez pas, et soutenez Servette FC.

 

http://servetton.servettefc.ch/

19:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

18/03/2012

Monde associatif et relève, une solution parmi d'autres...

La principale préoccupation de la plupart des associations oeuvrant dans divers domaines est la relève. A l'occasion d'assemblées générales diverses, je constate que les récompenses pour " longs services " sont remises, pour 20, 25 ou même 35 ans de dévouement et de bébnévolat.

Les temps changent, la société aussi, les jeunes qui adhèrent à une association en tant qu'ados ou vers 18 ans sont souvent en études et/ou en formation. Puis, vers 25 ou 30 ans, le début de la vie professionnelle, les perfectionnements divers, les stages à l'étranger, les changements de domicile ou la fondation d'une famille entraînent plus de changements et de mobilité, donc la mécessité de maintenir les effectifs et de les renouveler.

S'inspirant d'une expérience vaudoise confirmée, les samaritais genevois ont lancé le projet Samas'kids. Le projet, réalisé en moins d'une année, permet à des enfants et ados de 5 ans (vous avez bien lu...) à 16 ans d'être sensibilisés à différentes situations de soins d'urgence dans la vie de tous les jours.

Sans publicité aucune, le cours a ouvert ce samedi 17 mars, avec plus de 20 participants, bien motivés et très appétents.

Belle première, due à nos collègues vaudois et à la fraîcheur et au dynamisme de quelques bénévoles samaritaines du canton.

A lire: http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/samaritains-releve-commence-ge-cinq-ans/story/14551322

 

 

18:01 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/03/2012

Geneve Marathon 2012 - Parcours

Admirez...

 

http://youtu.be/tziMa9Yt4Z0

21:28 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

04/03/2012

Fête de la Lutte Suisse en 2016

Genève n’accueillera pas la Fête fédérale de lutte et des jeux alpestres en 2016

Les délégués de l’Association fédérale de lutte suisse (AFLS) réunis à Aigle ont préféré la candidature d’Estavayer-le-Lac pour organiser la plus grande manifestation sportive de Suisse.

Ce dimanche 4 mars à Aigle, les délégués de l’Association fédérale de lutte suisse (AFLS) réunis en Assemblée générale ont choisi la candidature d’Estavayer-le-Lac pour l’organisation de la Fête fédérale de lutte et des jeux alpestres 2016. Le comité de candidature et son président, Monsieur Jean-Marc Guinchard, sont bien sûr déçus mais tiennent à féliciter vivement les fribourgeois pour cette victoire et leur souhaitent plein succès pour l’organisation de cet événement.

La Fête fédérale de lutte et des jeux alpestres a lieu tous les trois ans. Tous les quinze ans, elle est organisée dans la partie francophone du pays. Après Nyon en 2001, la prochaine édition romande aura lieu en 2016. Genève n’a jamais eu l’honneur d’organiser la plus grande manifestation sportive récurrente de Suisse. Ce ne changera malheureusement pas en 2016, les délégués de l’AFLS ont en effet préféré Estavayer-le-Lac à la candidature genevoise et à celle de Neuchâtel (Colombier).

Le comité genevois avait élaboré un projet urbain, original et innovant qui n’a malheureusement pas su convaincre les délégués présents à Aigle. Pour rappel, le stade de Genève se serait transformé en arène de lutte le temps d’un week-end d’août. Les festivités, tentes et animations, se seraient implantées le long d’un axe aboutissant à la place du Marché à Carouge, le lancer de la pierre d’Unspunnen aurait eu lieu au parc Cottier, en bordure de la place de Sardaigne, et la compétition de Hornuss au stade de Vessy. Un gigantesque camping aurait été créé pour l’occasion. L’avantage indéniable du projet était que les spectateurs auraient eu la possibilité d’arriver en train au pied de l’arène de lutte. Le budget de la manifestation était estimé à 17 millions de francs.

Le comité genevois de candidature composé de représentant-e-s de la lutte genevoise, de personnes actives dans l'organisation de manifestations et de représentant-e-s de l'Etat de Genève, de la Ville de Genève et des communes de Carouge et Lancy s’est déplacé en nombre à Aigle. Outre son président Jean-Marc Guinchard étaient notamment présents MM. Charles Beer, Conseiller d'Etat du Canton de Genève, Pierre Losio, Président du Grand Conseil du Canton de Genève, Sami Kanaan, Vice-Maire de Genève, Mme Stéphanie Lammar, Maire de Carouge, MM. Frédéric Renevey, Maire de Lancy, Enrico Zuffi de Genève Tourisme et Congrès, Eric Haldi, Président de l'Association genevoise de lutte suisse ainsi que les deux parrains de la candidature, MM. Hans Leutenegger, Champion Olympique, médaille d’or de bob à 4 à Sapporo en 1972 et Michel Pont, Entraîneur adjoint de l’équipe suisse de football.

Pour Jean-Marc Guinchard « il aurait été historique pour Genève d’organiser pour la première fois cette manifestation qui regroupe les valeurs helvétiques d’authenticité, de tradition et de respect. Cette édition se serait de plus déroulée juste après le 200e anniversaire de l’entrée du Canton de Genève dans la Confédération ce qui aurait marqué de manière forte l’attachement de Genève à la Suisse. Nous félicitons Estavayer-le-Lac pour leur victoire et leur souhaitons plein succès pour l’organisation de la Fête en 2016».

Le comité genevois de candidature remercie vivement ses soutiens qui lui ont permis de développer un projet fort et crédible : la Fondation du tourisme, la Fondation Wilsdorf, Migros, Securitas, la République et Canton de Genève, la Ville de Genève, l’Association des communes genevoises.

Tous les détails de la candidature genevoise sur www.ffl-geneve2016.ch

 


16:45 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook