22/09/2011

Secret médical: la Confédération choisit son camp

Les médias nous l'apprennent, l'office fédéral de la santé publique(OFSP), a envoyé une circulaire aux assureurs, manifestement à leur demande, les autorisant à demander les diagnostics des personnes soignées en ambulatoire ou en stationnaire.

L'OFSP, organe d'Etat, sans avertir l'ensemble des acteurs, perd son rôle d'arbitre et prend fait et cause pour les caisses maladies.

Le secret médical est universel, immanent et permanent. Il ne peut pas se négocier. Il n est pas à deux vitesses.

On ne peut pas admettre que des caisses maladies, sur délégation de l'Etat, mélangent les bidons en gérant un secteur social, déficitaire, et un secteur privé, largement bénéficiaire...

Demander aux caisses, ou les autoriser, à prendre connaissance des diagnostics est une violation manifeste du secret médical.

Mais bon, c est tellement grave que la perspective de la caisse publique unique devient de plus en plus intéressante...

22:00 Publié dans Assurance maladie | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Le système est tellement gangrène que la caisse unique devient la seul voie possible.

Écrit par : Bertrand Buchs | 22/09/2011

Les commentaires sont fermés.