13/02/2011

Initiative sur les armes: ce n'est qu'un début...

Nous avons perdu, c'est vrai, et de façon assez magistrale...la Suisse s'est prononcée, il faut admettre ce scrutin. Mais ce qui est plus inquiétant, c'est ce recours des opposants à la tradition de cette Suisse campée sur ses positions, prête à en démordre, l arme au pied. Pas seulement sur le plan des armes, mais aussi sur celui de l'ouverture. On assiste de plus en plus à une succession de votes de fermeture et de cloisonnement.

Les minarets, les étrangers, c'est la fermeture et le repli. Les armes, de même, car on attise la fermeture de garde armée.

La Suisse que j'aime, c'est celle de l'accueil, de l'ouverture...Elle a reçu les réfugiés arméniens, les hongrois, les tchécoslovaques, sans parler des huguenots refoulés lors de la révocation de l'edit de nantes.

Or, tous ces apports ont fait la richesse de Genève, de Neuchâtel, mais aussi de la Suisse entière. C'est cette population qui a construit la plupart de nos infrastructures et qui permet de faire fonctionner notre industrie hôtelière.

Et ce sont eux qui feront notre richesse future au niveau de la démographie.

 

 

 

 

17:11 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

J'ai connu l'arrivée des réfugiés hongrois, puis les espagnols, les portugais, les kosovars et autres serbes... mais je n'ai pas pu m'assimiler à toutes ces nationalités. Navré...

Écrit par : Ivan Skyvol | 14/02/2011

Les commentaires sont fermés.