07/02/2011

Le blog du perdant...

Boris qui? Boris Drahusak...mais oui, c'est un Vert, il fait campagne pour être élu au Conseil administratif de la Ville de Genève...

On ne le voit pas beaucoup, il est très discret, et on l'a vu peu débattre...

En revanche, il aime les blogs, et il profite du syndrome du clavier (perte de timidité en raison du plaisir tactile procuré par le clavier de l'ordi...)

Dans son dernier blog sur le TG, il essaie de se faire le chantre de la rigueur financière en demandant au PDC Ville de Genève de publier ses comptes.

OK, notre candidat Michel Chevrolet l'a promis, et il le fera, comme ce qu'il promet.

Mais cher Boris Drahusak, vos comptes, ils sont où et comment? vous n ' en dites pas grand chose...

 

JMG

 

22:24 Publié dans Municipales | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Pour que vous voliez au secours du bon Michel, c'est peut-être que les questions soulevées par Boris, même si c'est à travers des blogs (accuserait-on ce candidat d'être en phase avec son temps ?), sont pertinentes.

Vous prétendez que Michel a promis de faire la lumière là-dessus. Je ne remet pas en doute la parole de Michel et je ne doute pas qu'il le fera. Mais il serait bon de précisez qu'il n'a promis de le faire que s'il est élu. Les électeurs qui découvriront peut-être des choses déplaisantes après son élection ne pourront, dès lors, plus que s'en mordre les doigts. Très moyen comme manière de faire !

Écrit par : David | 07/02/2011

Monsieur Guinchard,

Je suis particulièrement surpris par le caractère mièvre et adolescent de votre message ("le blog du perdant", on aura connu plus inspiré). Plusieurs points sont particulièrement frappants - et ce malgré le style bref et télégraphique du message.

Premièrement, il est curieux de voir qu'il est apparemment problématique pour vous d'avoir recours aux nouveaux moyens de communications. Curieux, lorsque l'on sait que les constituant(e)s aiment exhiber leur iPad habituellement. Il aurait été compréhensible que vous parliez de langues qui se délient lorsqu'il s'agit des commentaires anonymes (comme celui-ci). Dans un tel cas, vous auriez eu raison. En revanche, quel problème y-a-t-il à utiliser son blog personnel pour communiquer une opinion assumée ?

Deuxièmement, c'est toujours amusant de lire des phrases électoralistes très convenues. Par exemple : "OK, notre candidat Michel Chevrolet l'a promis, et il le fera, comme ce qu'il promet". Vous avez conscience que cette phrase déclenche inévitablement un léger sourire pour un certain nombre de lecteurs. Non pas que l'on ne vous croit pas sur parole, mais elle traduit plutôt un mécanisme un peu primaire et naïf de défense de son leader.

Enfin, comme cela l'a déjà été mentionné, il est très différent d'être transparent avant et après une élection. Michel Chevrolet a reçu, en l'espace de quelques semaines, plus de 100'000 francs de la part de ses (généreux) amis. N'estimez-vous pas légitime que l'on se questionne sur les éventuelles attentes des amis de l'Homme du changement ? Vous connaissez l'exemple de la liste des invités de Sarkozy au Fouquet et de leurs attentes qui ont, en partie, été exaucées ? Ne peut-on donc pas tout simplement s'interroger si une telle situation peut également se produire à Genève ? Est-ce vraiment une idée farfelue ? (Un indice : votre programme prévoit une privatisation de la gestion immobilière)

Écrit par : Thomas Ravier | 08/02/2011

En voila une bien drôle de manière d'être démocrate-chrétien. Que vous ne soyez-pas d'accord avec Boris Drahusak est une chose, mais cela ne vous oblige pas à être aussi irrespectueux. Quelle suffisance.

Vous dites qu'on ne le voit pas beaucoup et qu'il est discret. Est-ce un mal ? Et vous ? Où est-ce que l'on vous voit ? Et si ce candidat a choisi son blog parce qu'il y est plus à l'aise pour s'exprimer, est-ce mal ? N'est-ce pas son droit ?

Force est de constater que son blog est, au moins, écrit dans un français agréable avec des idées un minimum développée, contrairement au votre où il n'y a pas une message sans faute de syntaxe, sans faute de dactylographie et où rare sont les paragraphes de plus de 2 lignes (mais peut-être est-ce parce que vous ne savez pas développer vos idées plus loin ?).

Écrit par : Michel Vaillant | 08/02/2011

Les commentaires sont fermés.