26/11/2010

On l'a échappé belle, Benoît XVI n'est pas progessiste

Suite aux déclarations du pape concernant l'utilisation du preéservatif possible dans certains cas, les responsables de santé publique et les associations actives sur le terrain ont caressé quelque espoir de progrès dans ce domaine..

Las, en lisant les extraits du dernier bouquin de Sa Sainteté, on constate que la porte de la compréhension est à peine ouverte..L'utilisation de la capote ne se justifie que dans des cas exceptionnels, comme la prostittuion...Et encore, Benoît parle de prostitué, donc masculin, ce qui limite encore fâcheusement le cercle des bénéficiaires de cette "ouverture"...Salika Wenger va encore hurler, mais cette fois à juste titre...

La position du Vatican signifie en particulier que l'épidémie de Sida a encore de beaux jours devant elle, en particulier dans les pays catholiques les plus pauvres qui lui font une confiance aveugle. Elle dénie de surcroît les drames de couples dont l'un des partenaires est séropositif.

Mais qui sont ces prêtres, évêques et cardinaux, en soutane, mitre, rochet, camail, parés du violet épiscopal ou de la pourpre cardinalice, qui font ainsi irruption dans nos chambres à coucher, dans un domaine qu'ils ne connaissent guère? L'Eglise n'a pas à s'occuper de sexualité, le passé a démontré qu'en général elle l'a fait dans un sens plutôt immoral...

 

20:04 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

Commentaires

"l'église n'a pas à s'occuper de sexualié"

Effectivement elle a plus à s'occuper de ses pédophiles et autres idiots sexuels de toutes sortes!

Son passé aurait dû conduire le vatican et ses souteneurs, droit devant le tribunal pénal internationnal, mais au fait qui les soutients.....1centime par ci dix euros par là....

Excusez ma liberté de conscience, mon intime conviction, mon intimité, ma liberté de penser....Il faudrait réouvrir les maisons closes déjà pour eux!

Écrit par : NOËL pierre | 26/11/2010

Vous vous trompez, l'exemple d'un prostitué n'est qu'un exemple de la part du pape. Le porte parole du Vatican, à qui les journalistes demandaient si l'usage du préservatif n'était réservé qu'à ce cas précis dans la pensée du pape, a répondu :

"Le père Federico Lombardi a déclaré mardi à des journalistes qu'il avait demandé à Benoît XVI si ses propos s'appliquaient seulement aux hommes. Le pape a répondu que cela n'avait pas d'importance, et que la seule chose importante était cette intention d'être responsable et de prendre en considération la vie de l'autre. Cela l'est "si vous êtes une femme, un homme, ou un transsexuel", a-t-il dit. " (AFP/le Figaro).

Votre billet fait plouf !

Écrit par : charles nicaul | 26/11/2010

Vous dites que l'épidémie a de beaux jours dans les pays catholiques les plus pauvres. Malheureusement, la difficulté d'enrayer l'épidémie est énorme en effet ! Mais vous niez le travail des ONG catholiques dans ces pays là et l'influence positive de l'église : éducation (école), institution hospitalière, traitement des malades. Leur stratégie s'appuie sur la promotion de l' abstinence,de la fidélité... et préservatifs ! Comme le promeut aussi ONUsida qui n'a rien de catholique, mais qui s'appuie sur l'expertise pragmatique des ONG. Mais l'église ne se résoudra jamais à la seule-la seule j'insiste! distribution de préservatifs mais à "une humanisation de la sexualité" (Benoit XVI). On peut très bien ne pas être d'accord avec cela, mais c'est le job de l'église, libre à chacun de s'y intéresser ou non, d'être d'accord ou non... Ne vous inquiétez pas, le pape vous laisse libre dans votre chambre à coucher !!!

Écrit par : charles nicaul | 26/11/2010

Vous dites que l'épidémie a de beaux jours dans les pays catholiques les plus pauvres. Malheureusement, la difficulté d'enrayer l'épidémie est énorme en effet ! Mais vous niez le travail des ONG catholiques dans ces pays là et l'influence positive de l'église : éducation (école), institution hospitalière, traitement des malades. Leur stratégie s'appuie sur la promotion de l' abstinence,de la fidélité... et préservatifs ! Comme le promeut aussi ONUsida qui n'a rien de catholique, mais qui s'appuie sur l'expertise pragmatique des ONG. Mais l'église ne se résoudra jamais à la seule-la seule j'insiste! distribution de préservatifs mais à "une humanisation de la sexualité" (Benoit XVI). On peut très bien ne pas être d'accord avec cela, mais c'est le job de l'église, libre à chacun de s'y intéresser ou non, d'être d'accord ou non... Ne vous inquiétez pas, le pape vous laisse libre dans votre chambre à coucher !!!

Écrit par : charles nicaul | 26/11/2010

Juste pour rappeler les faits, les cardinaux de toute la planète se sont réunis il y a une dizaine de jours avec comme sujet de débat, "les pratiques pédophiles au sein de l'église catholique".

Joli programme, si l'on y pense, pour l'élite spirituelle de la civilisation occidentale, bon ils dû se rappelés leurs vieux souvenir et comme conclusion, ou après avoir fait le décompte de leurs petits camarade décimés par le sida, ils sont ressortis de leur sauterie avec une seule conclusion, "autorisé le préservatif" avec une nuance peut relevée par la presse, pour les prostitués au masculin. Comme si ils ne connaissait que de prostitués masculins, perso, je n'ai jamais vu de rue remplie de prostitués hommes, mais je ne dois pas fréquenter les même endroit que l'élite catholique !

Donc la réponse que tous attendaient concernant les mesures ou la posture de l'église face à son péché "mignon", est restée dans une capote et sans doute jetée dans les poubelles su saint siège.

Donc, nous pouvons en déduire que cette révolution protégera, espérons, plus d'enfants contre les contaminations papales !

Je rappel que la Suisse est le pays où les poursuites judiciaires contre des abus commis par des prêtres catholiques est le moins poursuivi en Europe, 3 inculpations pour plus de 5'000 plaintes déposées !

Écrit par : Corto | 27/11/2010

L'église Othodoxe greque va devoir payer des impots sur tout!

A quand l'extention de cette loi à toutes les religions, dans toute l'Europe et en Suisse ?

Écrit par : NOËL pierre | 27/11/2010

Juste pour appel, le premier cas de sida déclaré en Suisse était un prêtre d'Econe, les deux suivants aussi !

Ce prêtre était connu pour ses moeurs sulfureuses, notamment avec de jeunes prostitués mâles !

Il y a eu 87 membres de l'église catholique romaine contaminés par le sida en Suisse officiellement soignés par les institutions médicales suisses, d'autres sont partis se faire soigner à l'étrangers, ce qui fait de la population sacerdotale catholique, la catégorie éthno-sociale, de loin la plus touchée dans notre pays.
Si l'on prend les moyennes de contaminations observées dans les milieux homosexuels, ces prêtres on contaminés pas moins de 400 personnes, dont bon nombre d'enfants, mais il faudra encore des décennies pour que la Suisse transmette ses statistiques publiquement.

Donc l'église catholique romaine a été et est l'un des foyers infectieux les plus contaminants du pays ! En fait cette volonté d'interdire le préservatif était motivée par une volonté de voir disparaître des témoins mineurs génants, vielle pratique connue au sein de l'église, qui autrefois enterrait vivantes les nonnes tombées enceintes lors de rapports sexuels avec d'autres membres du clergés, raison pour laquelle l'église autorise les relations entre hommes, dans le passé, l'église avait trop souffert d'avoir exécuté tant de nonnes et autres femmes prouvant que les prêtres avaient des rapports proscrits.

Le sida fonctionne comme la grossesse, mais donnant naissance à la mort, ils devaient bien trouver des solutions au regard de leur passé sulfureux, donc la contamination arrangeait leurs pratiques sulfureuses et éliminait tout risque de témoignage pouvant gêner leurs coutumes "pulsionnelles" biens connues. L'interdiction du préservatif était simplement une manière de faire disparaître d'éventuels témoins gênants, surtout lorsqu'il s'agit de mineurs au moment des faits.
Rappelez-vous des premières déclarations du pape concernant le sida, il qualifiait cette plaie de "punition divine" alors qu'il savait parfaitement que les membres de son organisation pédophile pratiquaient à l'époque, ouvertement leurs relations sexuelles avec des enfants. Il y a quelques jours et à hui-clos, plus de 260 cardinaux ont conclus leur séminaire sur la pédophilie avec une nouvelle énormité, autoriser le préservatif, pourquoi ; grand nombre de prêtres pédophiles ayant des ennuis avec les justices de leurs pays, ont été déplacés, non pas de village comme à l'époque, mais de continents, des milliers de prêtres pédophiles sévissent depuis quelques années de plus en plus dans des pays où la corruption judiciaire est totale, seul ennuis, ces populations sont beaucoup plus contaminées par le VIH, donc le pape autorise le préservatif afin de ne pas perdre la totalité de son cheptel !

Écrit par : Corto | 27/11/2010

Les commentaires sont fermés.