11/10/2010

patients âgés et chroniques, dégagez!!

C'et le nouveau slogan d'Intras, caisse genevoise de qualité pendant longtemps, rachetée il y a peu par la CSS.

De quoi s'agit- il?

Intras va informer cette semaine ses assurés qu'elle a dénoncé la convention qu'elle avait signée avec les pharmaciens...Conséquence: si vous êtres assurés chez Intras, vous devrez payer vous mêmes, et "cash", vos médicaments achetés en pharmacie.

Cette mesure touche surtout les assurés et patients les plus vulnérables, âgés et malades chroniques, pour qui le paiement comptant est un problème fianancier important...

Et la date choisie par Intras pour cette annonce n' est pas innocente: les patients concernés seront poussés à changer de caisse..Voilà un bon moyen d"'épurer" les risques et de ne garder que les bon risques...et de se dàbarasser des ces vieux qui on t la mauvaise idée d avoir la mauvaise idée d 'être malades et chroniques...

Continuez, Messieurs les assureurs...Après le transfert des réserves d'Assura et Supra, votre campagne de pub débile et les annonces de primes injustifiées, c 'est la voie royale pour une caisse unique...

20:16 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

100 % d'accord.
Tous des coquins et des filous.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 12/10/2010

Il est urgent d'en finir avec ce systéme de l'assurance maladie c'est de l'arnaque au plus haut degré.Tous coquins et filous,comme le dit monsieur le député Bertrand Buchs.

Écrit par : chauffat albert | 12/10/2010

@ Guinchard

PHARMACIENS CAPITALISTES ET AVIDES DE NOS SOUS ... DEGAGEZ !

Le Pharmacien peut parfaitement remettre au patient les médicaments gratuitement (ou contre les 10 % que le patient devra de toute les manières payer). Pour le reste (les 90%) le pharmacien peut parfaitement se faire rembourser par l'assurance. Il suffit que le patient signe un papier (cession de créance au pharmacien).

La loi est claire.

http://www.admin.ch/ch/f/rs/832_10/a42.html

Mais nos pharmaciens ne sont pour la plupart que des vulgaires épicier de luxe, avide de gain et ignorant du secret professionnel. Il ne faut donc pas compter sur eux.

Quoiqu'il existe des pharmaciens civilisés.

Parlez-en à votre pharmacien et si nécessaire changez de pharmacien !


@BUCHS

Chez vous, médecin, c'est le patient qui paye ses factures. Est-ce pour autant que vous les faites payer cash ?

Écrit par : CEDH | 12/10/2010

Cher CDEH....dont on ignore qui sait...je connais la loi aussi bien que vous, mais vous devriez savoir que nombre d'assureurs refuse les cessions de créance, ou trainent les pieds pour rembourser...Et imaginez vous en train d'expliquer à des personnes âgées ce qu'est une cession de créance...A trop être légaliste, on en oublie que derrière les patients, on a des humains, dont certains souffrent et ne sont pas à l'aise...

Écrit par : Jean-Marc Guinchard | 12/10/2010

Monsieur Guinchard, la loi est claire et la cession est parfaitement valable.

Si donc il existe des caisses qui refusent d'appliquer la loi, dénoncez-les immédiatement sur la place publique.

Une personne âgée peut parfaitement comprendre que par son accord elle charge sa pharmacie des formalités administratives et ne va certainement pas rechigner à le faire.

Et les pharmaciens peuvent parfaitement centraliser ce processus de recouvrement par l'intermédiaire d'une caisse commune afin de regrouper leurs forces et faire valoir leurs droits si contestations il y a. Si elles ne veulent pas rendre ce service à leur client et désirent être payé rubis sur l'ongle, c'est un choix commercial d'épicier de luxe.

Vous dites connaître les lois. Mais vous n'avez jamais été capable en qualité de fonctionnaires de les faire appliquer.

Pourriez-vous m'indiquer les pharmacies où je puisse me faire remettre des médicaments sans que cela soit au vu et au su de tous. Sans parler du bon conseil du pharmacien ? Bref, où le secret professionnel soit respecté. Votre médecin, il vous reçoit dans sa salle d'attente ?

Pourriez-vous m'indiquer les pharmacies qui ne transmettent pas des données dans le cadre du tiers payant à un organisme intermédiaire sans l'autorisation du patient ?

Je vous rappelle que s'il appartient, en principe et de par la loi fédérale, au patient de payer et de se faire rembourser cela résulte de la tenace volonté des médecins suisses. Alors peut-être qu'au vu des fonctions que vous aviez exercé au sein de l'AMGE vous pourriez balayer devant votre porte.

Écrit par : CEDH | 12/10/2010

Les commentaires sont fermés.