10/09/2010

mais à quoi joue la presse...?

Il y dix jours, personne ne connaissait Terry Jones, ce pseudo pasteur gourou d'une minuscule secte, un groupuscule qui se dit chrétien fondamentaliste. Aujourd'hui, veille du 11 septembre, la planète entière est au courant du projet de Terry Jones de brûler demain 200 exemplaires du Coran devant les 100 derniers fidèles de sa secte.

Les dirigeant de la planète s'en inquiètent et l'appellent à renoncer à son projet. Cette notoriété malsaine ravit évidemment le sieur Jones qui fait maintenant du chantage et exige que les plus haute autorités des USA prennent contact avec lui...ce à quoi elles réfléchissent sérieusement, semble-t-il...

Sans l écho donné par les médias à ce non évènement, Terry Jones aurait procédé à l'autodafé dont il rêve, devant ses ouailles, au fin fond de la Floride, et personne n'en aurait rien su...Au lieu de cela, il y aura foule demain à Gainesville, et la prese internationale y sera...

 

 

 

12:31 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Brûler le drapeau des états-unis d'amérique est une expression symbolique digne de protection. Brûler le coran ou la bible ou les oeuvres de Moon ou les statuts de l'AMG aussi.

Ceux qui brandissent les mesures de rétorsions non symboliques (meurtres) dont seraient victimes de par le monde des chrétiens cherchent à limiter la liberté d'expression par la terreur. Ce sont des terroristes.

Écrit par : CEDH | 10/09/2010

Les commentaires sont fermés.